Raisonnement backward vs forward

Comme nous venons de le voir, on peut utiliser deux types de raisonnement pour résoudre un problème. Le raisonnement forward et backward. Si le premier raisonnement est très pratique pour résoudre des problèmes « simples » dans lequel on connait la réponse, il ne s’applique pas lorsque celle-ci est inconnue. Dans ce cas, tel Sherlock Holmes il faut savoir générer les indices qui nous permettront de trouver les causes du problème. L’objectif est le suivant :

« Une fois que l’on a éliminé l’impossible, peu importe ce qu’il reste, aussi improbable que cela paraisse, il doit s’agir de la vérité. »*

*Reasoning Backward, Gregg Young

L’objectif est donc de générer des indices permettant de mettre en évidence l’origine principale du problème. Il y a trois types de contrastes :

Intra-unité : A l’intérieur d’un même produit il existe des contrastes, une partie du produit est bonne tandis qu’une autre partie est mauvaise

Unité à unité : Un produit est bon, alors que le prochain est mauvais

Période à période : La performance du process varie au cours du temps, parfois 100% des produits sont bons alors qu’à d’autres moments seuls 80% des produits sont bons.

Le multi-vari est en général le bon outil pour mettre en évidence la principale cause de variation de la performance.

Pour utiliser le multi-vari, il faut mesurer 3 à 5 pièces consécutives usuellement chaque heure, plusieurs fois par jour pendant quelques jours. Cela permet en général d’avoir suffisamment de données pour mettre en évidence le principal contraste même s’il faut parfois plus de pièces.

Une fois que le principal contraste est identifié, on pourra poursuivre l’étude en utilisant les outils suivants :

Principal contraste = intra-unité et Diagramme de concentration de défaut

Principal contraste = unité à unité et Test d’inversion ou comparaison par paire

Principal contraste = période à période et Comparaison par paire